Le Dauphiné Libéré, Mardi 31 maii 2022

Partez à la découverte des Graines de rêve au Jardin de Brantes

Dans le cadre de Rendez-vous aux jardins, le jardin de Brantes à Sorgues est à découvrir les 4, 5 et 6 juin.

Le jardin de Brantes à Sorgues est un jardin provençal labellisé Jardin remarquable et inscrit à l’inventaire des Monuments historiques. Chaque année, à l’occasion de la manifestation nationale des Rendez-vous aux jardins, ce havre de paix est ouvert aux visiteurs par ses propriétaires

Charles Hubert de Brantes et Marine d’Aboville.

Depuis 10 ans, ce couple participe à cette manifestation et Ils invitent des artistes de tous domaines et nationalités (écrivains, botanistes, chercheurs, jardiniers…) qui ont le goût de la transmission, du lien et qui sèment des graines d’espoir dans leurs différents domaines.

(cliquez ici pour lire  le texte entier)

La Provence, Samedi 11 juin 2022

Amidon 84:

du repassage au potager, avec une scientifique de renommée mondiale. Depuis 1994 "Amidon 84" est une association reconnue comme chantier d'insertion et joue un rôle essentiel dans le développement socioéconomique local à travers son objectif de remobi­lisation sociale et de préparation à l'emploi de femmes en difficul­té. En collaboration avec Ammar Seeds, Lysiane Fayolle, sa présidente a souhaité faire broder leurs recettes familiales en les brodant sur des nappes draps ayant appartenu à Jeanne Moreau, légués par la Fondation qui porte le nom de la charismatique actrice.

(cliquez ici pour lire  le texte entier)

La Provence, Dimanche 29 mai 2022

Au jardin de Brantes, on sème les rêveries

Les propriétaires du jardin de Brantes à Sorgues aurait pu se réserver ou à quelques proches et privilégiés l'exclusivité de déambulation dans ce lieu magique. Charles Hubert de Brantes et Marine d'Abiville ont préféré faire découvrir ce lieu et susciter chez les visiteurs l'envie de le protéger et s'engager pour que d'autres lieux fassent aussi l'objet d'une attention toute particulière et soient ainsi préserver.

(cliquez ici pour lire  le texte entier)