© 2019 par www.editionsbluebook.com. Créé avec Wix.com

Photos © Michel Vialle, F.M. Varga et alii

Le jardin de Brantes, havre de paix et des sens

 

"Rendez-vous au jardin", les 8 et 9 juin, sur le thème des

"rites et racines".

C'est un lieu magique et étonnant. Avec sa plata­naie unique, son jardin florentin articulé autour de trois bassins miroirs, son impo­sant et splendide magnolia de plus de 200 ans, le jardin du châ­teau de Brantes, qui ne pourrait exister sans l'eau de la Sorgue distribuée par un réseau de pe­tits canaux et d'écluses encore fonctionnel aujourd'hui, est le lieu où Marine et Charles-Hu­bert de Brantes organisent, comme chaque année depuis 17 ans, un "Rendez-vous au jar­din" les 8 et 9 juin. Les amou­reux de la nature, de la poésie, du chant, de la littérature, de la photographie, bref tous les pas­sionnés des arts trouveront ce week-end de juin un havre de paix, propice à la méditation, à la réflexion, et à des rencontres et découvertes insolites.

 

Le programme proposé cette année s'articule autour du thème des "Rites et racines" et sera très éclectique. Pendant ces deux jours, Priscilla Tel­mon, Samantha Caldato et Ni­colas Becker proposeront un atelier concert itinérant pour in­viter les visiteurs à explorer leurs cinq sens, de la dégusta­tion d'une tisane élaborée à par­tir d'essences élu jardin à l'écoute des pulsations du vi­vant

Le magnolia, arbre rituel 

Sous le figuier du jardin, Hen­ri de Pazzis évoquera, lors d'une conférence, l'amitié, ce lien qui se construit entre les êtres humains mais aussi ce geste vers l'autre, ami connu ou inconnu. Le groupe vocal Terra Tempo, sous la ramure inspi­rante du magnolia, proposera un voyage dans le temps depuis· la renaissance italienne et dans l'espace avec du chant basque, des polyphonies latino-améri­caines, du tango argentin, du chant américain jazzy ou proche du gospel…

En continu au cours de ce week-end, les visiteurs pour­ront s'abandonner pour une sieste sous le magnolia qui, pour l'occasion, aura été trans­formé en arbre rituel, avec comme accompagnement mu­sical une installation sonore concoctée par Priscilla Telmon et Victoire de Brantes. 

L'exploratrice Priscilla Tel­mon fera partager ses décou­vertes et ses étonnements photographiques, fruits d'un pé­riple de six mois de marche et plus de 5000 kms d'aventure, pour atteindre Lhassa, capitale du Tibet interdit.

Enfin, les visiteurs seront invi­tés à déambuler dans le potager pédagogique du château, bapti­sé "jardin de gioventù" (jardin de jouvence), qui est entretenu et cultivé par les collégiens de l'école Steiner et où, plantes aromatiques, plantes médici­nales, plantes potagères à fleurs offrent un pecstacle ré­jouissant. 

 

M.V.​

La Provence, 4 juin 2019